fbpx

La critique est présente partout; le domaine littéraire ne fait pas exception à cette règle. La critique littéraire est d’autant plus marquée que lorsqu’on écrit, c’est généralement pour être lu! Inévitablement, donc, nous allons être critiqués! Comment apprendre à accepter cette critique, ou du moins apprendre à mieux vivre avec. Pour bien accepter la critique littéraire, il faut savoir bien accepter le sens critique en soi. Cette aptitude n’est généralement pas innée et il faut donc la développer. La critique est inévitable, mais si nous apprenons à bien la gérer, nous pourrons en tirer une leçon importante.

Pour bien accepter la critique littéraire, il faut donc premièrement prendre conscience de cette réalité : la critique est inévitable. La pleine reconnaissance de cette vérité nous permettra déjà de dédramatiser. Ensuite, il importe de prendre la critique à part et de ne pas la confondre avec l’ensemble de notre œuvre. Le fait d’avoir écrit un article ou un livre qui a particulièrement déplu ne veut pas dire que les suivants déplairont également. Bien entendu, nous ne pouvons pas plaire à tout le monde. Or, dans la vie comme en littérature, nous avons souvent le choix entre l’approbation ou l’affirmation. Nous pouvons décider d’écrire pour plaire et entrer dans le moule ou nous pouvons décider d’écrire pour s’affirmer dans toute notre authenticité.

Vivre avec la critique…littéraire ou pas

La décision vous revient, mais sachez que lorsqu’on écrit en toute authenticité, le risque d’être critiqué est considérablement plus élevé. Il est important de vous poser la question à savoir pourquoi vous écrivez. Finalement, posez-vous la question à savoir si la personne qui vous a critiqué l’a fait de manière constructive ou, au contraire, si elle cherchait seulement à vous brimer… La critique constructive pourra vous permettre de prendre un certain recul, de vous poser des questions, voire même de vous améliorer! La critique qui ne l’est pas, celle qui cherche seulement à nuire, blesser et détruire, n’est que le reflet de la personne qui l’a adressée. Il vaut donc mieux la laisser passer sans trop s’y attarder!

Voici donc quelques pistes qui, je l’espère, vous aideront à mieux vivre avec la critique.

Pour échapper à la critique, ne rien faire, ne rien dire, n’être rien. Elbert Hubbard

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *