Sans heurts, on peut constater que plusieurs présidents d’entreprises voient leur labeur malheureusement déchu par la compétition face aux multinationales et un taux de survie entrepreneuriale très faible. Pourquoi notre ASSNAT (Assemblée Nationale) ne met-elle pas le pied dans l’engrenage pour enclencher un système d’aide aux entrepreneurs. Autres priorités, respectables probablement! Aide aux moins nantis (oui, c’est plus important), ajustements des crédits d’impôts, négociations à l’international… Bref, nos politiciens n’ont pas fini de se battre pour faire valoir leurs opinions

Ça joue dur, laissez-moi vous le dire!

Surtout en période électorale fédérale, la lutte pour défendre les intérêts de chaque parti politique est plus forte qu’à n’importe quel autre moment! Vous verrez vos élus se battre pour leurs convictions!

Durant ce temps, plusieurs présidents d’entreprises font des pieds et des mains pour la survie de leur « bébé » entrepreneurial. Et, certains politiciens affirment vouloir couper dans l’aide aux entreprises. D’autres veulent en donner davantage à ceux qui se battent chaque jour dans le combat le plus dur qui est celui de SURVIVRE.

Ce sont des promesses électorales, alors ça vaut ce que ça vaut après tout!

Concrètement, non statistiquement

Concrètement, sans avancer de chiffres ou de statistiques, je peux affirmer qu’environ 5% des entreprises arrivent à survivre au bout d’environ 3 ans d’existence… Ce n’est ni une question de force, ni une habileté supérieure qu’il faut pour survivre. Oui, il y a un peu de cela, mais souvent ça se joue sur un concours de circonstances! Cessons de culpabiliser ceux qui échouent, ils en ont déjà le fardeau.

Comme société

En tant que société, comment on peut laisser autant de gens s’écrouler pour ensuite se moquer de leurs efforts, littéralement? Le rôle des gens de notre société devrait être davantage de soutenir verbalement, ou physiquement, les gens qui ont essayé et échoué. et de dire « Tu as échoué. Au moins, tu as essayé. » Ensuite: « Bravo! »

Les opinions drastiques ne devraient pas prôner!

Les opinions drastiques, c’est souvent pour faire tomber encore plus creux ceux qu’on voit s’effondrer.

Pensons à la faillite des bijoux Caroline Néron. Le nombre envahissant de commentaires haineux, sarcastiques ou bien-pensants qui ont pollué les réseaux sociaux ont bien décidé de la suite du sort de Madame Néron!

Et, pour comble, on ressort les vieilles histoires des employés qui ont détesté leur expérience de travail à la bijouterie de Caroline Néron dans les médias. Avant, en parlait-on? Non, mais maintenant que faillite se pointe à l’horizon, ça amasse de meilleures cotes d’écoute!

Enfin

Enfin, voici que l’article se termine. En verbalisant ces lignes contre ma feuille de papier et ensuite contre mon écran, je constate fort bien que mon ton fut plus que sarcastique, voire despote, lors de mes commentaires.

Alors. pour arriver où je veux terminer, je vais dire cette chose tout simplement:

La jalousie ne mène jamais à rien! L’action apporte les résultats, autant qu’ils sont possibles!

Diapositive Corrige-tout - services
Corrige-tout, image et diapositive

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

'