fbpx

« Qui a du punch, qui frappe, qui marque’ ». Voilà une brève définition de « punché ». Lorsqu’on veut écrire un article « punché », donc un article qui va frapper fort, qui va marquer les gens et retenir leur attention, il est nécessaire d’avoir les bons ingrédients.

Tout d’abord il y a le titre. Sans un bon titre, l’article aura beau être « punché », il ne sera pas lu. Il faut donc avoir un titre attrayant, un titre accrocheur! Ensuite, pour accrocher les gens, souvent il faut aller jouer avec leurs émotions, il faut les toucher au cœur! Parlez-leur de rêve, de passion! Si les gens se sentent concernés par l’article, s’ils peuvent s’identifier à ce qui est dit dans l’article, alors ils auront plus de chance d’aimer et donc de partager. La contradiction est une autre bonne technique…Oui, les gens n’aiment pas être contredits.

Un article « punché », ça a un titre qui « punch »

Si votre titre annonce une opinion différente de la leur, il y a fort à parier qu’ils iront lire l’article jusqu’au bout. L’humour peut également vous aider à rajouter du piquant à votre article. Enfin, n’hésitez-pas à être différent, à sortir du cadre préétabli. Montrez vos vraies couleurs, n’essayez pas de faire comme tout le monde! Faire comme tout le monde est la meilleure façon de se fondre dans la masse et de ne pas être remarqué… Soyez authentiques, dites les vraies choses. La vérité dérange et déranger c’est « puncher »! Vous avez déjà reçu un « punch » à la figure? Se faire frapper au visage ça surprend, ça étourdit, ça dérange. Ça un effet de surprise, on ne s’y attend pas. Écrire un article « punché » c’est un peu ça: c’est surprendre, étonner et déboussoler son lecteur.

Donc, vore titre importe, votre manière d’exprimer votre point aussi. Il n’est jamais mauvais d’avoir une opinion, surtout si c’est une opinion qui a du mordant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *